Alerte match : tunisie vs afrique du sud, élimination choc – qui est out de la can 2023 ?

admin
25 janvier 2024
69 Points de vue
https://www.afrik-foot.com/tunisie-afrique-du-sud-match-resultat-elimine-can-2023

La Tunisie, une équipe habituellement reconnue pour sa combativité et son talent sur les terrains africains, a vécu une déroute inattendue lors de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2023. Face à une équipe sud-africaine déterminée à assurer sa place en huitième de finale, les Aigles de Carthage n’ont pu faire mieux qu’un match nul (0-0) à Korhogo. Ce résultat a scellé le sort des protégés de Jalel Kadri, les laissant avec un maigre total de deux points et une dernière place dans le groupe E, éliminés prématurément de la compétition. Nous revivrons dans cet article les moments clés de cette rencontre et l’issue malheureuse pour la sélection tunisienne, loin du panache de leur titre continental en 2004.

Une première période sans éclat

Le coup d’envoi de la rencontre fut donné avec la promesse d’un match d’une grande intensité. Cependant, les premières minutes du jeu n’ont pas répondu aux attentes des supporters. La Tunisie, malgré une possession légèrement à son avantage, montra des difficultés notables à imposer un rythme soutenu. En première mi-temps, les offensives restaient timides et stériles : sur six tentatives de tirs, seuls deux trouvaient le cadre. Ellyes Skhiri, loin de ses standards habituels, voyait sa frappe s’envoler au-dessus du but adversaire, tandis que Elias Achouri manquait à deux reprises de cadrer sa tête, impuissant à bousculer le score.

De son côté, l’Afrique du Sud, consciente qu’un match nul lui suffisait pour poursuivre son aventure dans la CAN, a riposté sans pour autant se montrer dangereuse dans le dernier geste. L’efficacité devant le but faisait défaut, en témoigne l’absence de frappes cadrées sur les cinq tentatives effectuées pendant la première période. Les occasions de Makgopa et Morena passaient tout près, sans toutefois concrétiser la supériorité sud-africaine.

Un foisonnement d’occasions manquées

L’acte second de la confrontation fut l’illustration d’une équipe tunisienne cherchant désespérément un souffle nouveau. Ce dernier n’arriva que tardivement dans la partie. Les véritables occasions se firent attendre et il fallut patienter jusqu’au dernier quart d’heure pour que la rencontre ne s’anime, grâce notamment à une frappe dangereuse de l’international sud-africain Yaya Sithole, brillamment repoussée par le portier tunisien Moez Ben Saïd. Les Tunisiens, dans les derniers instants du duel, montaient enfin en puissance.

Haythem Jouini offrait ainsi la meilleure, si ce n’est la seule, chance pour les Aigles de Carthage avec un coup de tête qui s’élevait au-dessus du but gardé par Ronwen Williams. Ce fut une opportunité en or, malheureusement gâchée à la 89e minute. Le défenseur Yassine Meriah tentait également de sauver l’honneur durant les arrêts de jeu, mais en vain. Ainsi s’estompaient les espoirs des champions de 2004 qui, même sous la pression d’une élimination anticipée, ne parvinrent pas à renverser la donne.

Des constellations changeantes dans le groupe e

Le résultat de ce match, un nul sans buts, redéfinit complètement le paysage du groupe E. Avec cet épilogue, l’Équipe d’Afrique du Sud s’ouvrait les portes des phases éliminatoires en tant que deuxième de son groupe, juste derrière le Mali. Le nul dans l’autre rencontre du groupe, opposant le Mali à la Namibie, confortait ce classement. Quant à la Côte d’Ivoire, elle devait dorénavant concentrer son attention sur les deux derniers matchs du groupe F, espérant une qualification pour la suite des événements.

Par la conjoncture, cette rencontre entre l’Afrique du Sud et la Tunisie nous a dévoilé une composition intéressante, bien que les attentes aient été déçues. En tant que passionnés de pronostics et paris sportifs, nous espérions une prestation qui traduirait la fougue et la détermination habituelles des Tunisiens; toutefois, le destin en a décidé autrement.

Le football est un domaine où il est difficile de prédire les issues, surtout lorsqu’il s’agit des tournois comme la CAN, réputés pour leur imprévisibilité. Les aspects stratégiques et psychologiques jouent un rôle crucial et, cette fois-ci, la pression et la nécessité de gagner semblent avoir pesé lourd sur les épaules des joueurs tunisiens. Pour nous, experts du domaine avec plus de dix ans d’expérience, ce type de cas nous rappelle que le sport roi conserve son lot de surprises.

Les compositions d’équipe fournies par la Confédération Africaine de Football (CAF) révélaient un mélange d’expérience et de jeunesse, avec un espoir de victoire qui ne s’est malheureusement pas concrétisé pour la sélection tunisienne. Le partage de ces compositions sur les réseaux sociaux, caractéristique de l’ère moderne du football, permettait aux supporters du monde entier de rester connectés et d’apporter leurs soutiens aux équipes du continent.

Enfin, en dépit d’une sortie prématurée, nous devons féliciter l’équipe d’Afrique du Sud pour sa qualification et sa gestion du match. Leur capacité à respecter un plan de jeu et à maintenir la concentration nécessaire pour avancer dans la compétition est à souligner. Quant à la Tunisie, il s’agit désormais pour elle d’une réflexion approfondie sur la stratégie à adopter pour revenir en force lors des prochaines échéances internationales.

Auteur admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *