Algérie : la sortie lunaire de Benchikha sur la fille de Petkovic !

Expert Sport
2 juin 2024
74 Vues

Abdelhak Benchikha, ancien sélectionneur intérimaire de l'Algérie (4 matchs en 2010-2011), s'est exprimé pour la chaîne El Heddaf au sujet de l'absence de Youcef Belaili (32 ans) pour ce rassemblement de juin.

Comme de nombreux acteurs du football algérien, l'entraîneur de 60 ans ne comprend pas la non-convocation du joueur du MC Alger. “Belaïli est un joueur doté de nombreuses qualités, mais nous avons beaucoup d'autres joueurs talentueux dans le groupe. Il a également rencontré de nombreux problèmes disciplinaires” avait notamment expliqué Petkovic pour justifier son absence.

Une argumentation que Benchikha a du mal à comprendre, comme il a tenu à le faire savoir… de manière assez maladroite… “Pourquoi Belaïli n’a pas été sélectionné ? Quels sont les critères de sélection ? On parle de discipline, mais si tu me dis que tu refuses de donner ta fille à Belaïli pour des problèmes de discipline, d’accord, mais on parle de foot. S’il te permet de gagner, pourquoi ne pas le convoquer ?“, a ainsi réagi celui qui est pressenti pour être le futur coach du CR Bélouizdad. Des propos pour le moins déplacés et qui ont de quoi étonner venant de la bouche d'un coach aussi chevronné.

Une absence qui fait jaser

Sur le fond de son propos, il y a toutefois matière à débattre car l'absence de Belaïli peut en effet interroger tant le pensionnaire du MCA a réalisé une saison aboutie pour son retour au pays. Le récent champion d'Algérie a inscrit 12 buts en 19 rencontres de championnat (meilleur buteur et passeur de son club), mais son indiscipline lui a joué de nombreux tours cette saison. Contre Constantine en février, il a dépassé les bornes avec un arbitre. Puis il a remis ça en mars contre Sétif, écopant de 4 matchs de suspension. Pas refroidi, il avait ensuite fait polémique en attrapant l'arbitre femme Ghada Mehat par le bras en avril.

Mais en vérité, ce sont pas tant ses actes d'indiscipline sur le terrain qui auraient conduit Belaïli à ne pas être appelé. Said Fellak, chargé de la communication et des médias de la Fédération Algérienne de Football (FAF), a en effet assuré que Petkovic, lorsqu'il a justifié l'absence du joueur, ne faisait pas référence à son attitude en elle-même mais à ses récents soucis avec la FIFA et son ex-club d'Al Ahli, avec qui il se trouvait en litige qui laissaient planer sur lui la menace d'une suspension. Chacun se fera son avis…

## FAQ Section

**Q: Pourquoi Abdelhak Benchikha a-t-il fait une déclaration polémique ?**
A: Benchikha a exprimé de manière maladroite son incompréhension concernant la non-convocation de Youcef Belaili par l'entraîneur Petkovic, en utilisant une comparaison déplacée impliquant la fille de Petkovic.

**Q: Quels sont les arguments de Petkovic pour la non-convocation de Belaili ?**
A: Petkovic a mentionné des problèmes disciplinaires comme motif, mais il semblerait que les raisons soient aussi liées aux récents soucis de Belaili avec la FIFA et son ex-club d'Al Ahli.

**Q: Quelle a été la réponse de la Fédération Algérienne de Football à cette polémique ?**
A: Said Fellak, responsable de la communication et des médias de la Fédération, a précisé que la non-convocation de Belaili est liée à ses litiges avec la FIFA et non pas uniquement à son comportement disciplinaire.

## Conclusion

L'absence de Youcef Belaili de la sélection a suscité de vifs débats, surtout en raison des justifications controversées apportées par l'entraîneur Petkovic et les réactions, souvent maladroites, des figures influentes comme Abdelhak Benchikha. Tandis que certains aspects de la situation restent flous, le cas de Belaili souligne l'importance de la discipline et des relations professionnelles dans le monde du football.

Auteur Expert Sport

Fondateur de Stribet, je suis un passionné et un expert du sport, avec une attention particulière pour le football africain. En dehors de mes activités professionnelles, j'aime partager mes connaissances à travers des articles sur l'actualité du football africain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *