Attention : côte d’ivoire face au danger d’une élimination après un 4-0 humiliant !

Expert Sport
22 janvier 2024
455 Vues

Lundi dernier, le Stade d'Ebimpé a été le théâtre d'un scénario pour le moins inattendu. En effet, alors que la Côte d'Ivoire accueillait la Guinée Équatoriale dans le cadre de la Coupe d'Afrique des Nations 2023, l'équipe hôte a été littéralement balayée avec un score sans appel de 4-0. Cette contre-performance a été une véritable déroute pour les Éléphants, qui se retrouvent maintenant dans une situation très délicate en vue de la qualification pour les phases finales du tournoi.

Défaite cuisante pour la côte d'ivoire

C'est avec un sentiment de déception que nous évoquons le parcours récent des Éléphants. Déjà fragilisés par un début de compétition en demi-teinte, ils se devaient de redresser la barre. Cependant, loin des attentes et sous pression, la Côte d'Ivoire s'est inclinée lourdement. Les buts ont été refusés à deux reprises pour hors-jeu, ce qui illustre bien le manque d'efficacité de l'équipe face aux défenses adverses. En tant qu'acteurs du monde du sport et des paris sportifs depuis plus d'une décennie, nous savons combien ces moments peuvent être décisifs dans un tournoi aussi prestigieux.

Au coup de sifflet final, le constat est amer : les Éléphants, 3es du groupe A, comptabilisent seulement 3 points avec une différence de buts défavorable de -3. Un résultat qui, sauf miracle, les éloigne de la qualification en tant que l'un des meilleurs troisièmes, forcément synonyme d'une éventuelle élimination précoce. Cette contre-performance a son poids dans le calcul des probabilités pour progresser dans cette compétition où chaque but compte.

Des occasions ratées et un manque de réalisme

Nous avons assisté, impuissants, à une série d'assauts infructueux de la part de la sélection ivoirienne. La coordination offensive semblait faire défaut, concrétisée par un nez-à-nez manqué par Christian Kouamé, une Madjer sans danger, et des reprises dévissées. Comment ne pas évoquer le cas de Nicolas Pépé, qui, titularisé pour la première fois du tournoi, n'a pu concrétiser un face-à-face capital avec le gardien adverse, laissant ainsi filer une chance en or de porter son équipe vers un résultat positif.

Cette avalanche de ratés a ouvert la porte à des contre-attaques menées par une équipe de Guinée Équatoriale tactiquement en place et prête à punir chaque erreur. Et c'est ce qu'elle fit avec une efficacité chirurgicale, exploitant chaque brèche laissée par la défense des Éléphants pour anéantir tous les espoirs de remontée de la sélection ivoirienne.

L'effondrement de la côte d'ivoire acté en quatre actes

Le fait de ne pas avoir validé deux buts durant la partie n'a fait qu'accentuer la pression sur les épaules des Ivoiriens. En effet, après avoir concédé un premier but sur une erreur défensive collective, qui permit à Emilio Nsue de placer la Guinée Équatoriale en tête, les Éléphants n'ont pas su se ressaisir. Il s'ensuivit un enchaînement de situations défavorables qui scella leur sort.

Le coup de grâce fut administré par quatre buts percutants, dont un coup franc magistral de Pablo Ganet et l'achèvement par une frappe de Jannick Buyla. Ce dernier scénario, sous les yeux d'un Didier Drogba médusé en tribunes, traduit le désarroi d'une nation footballistique dont les attentes étaient, comme souvent, très élevées. La qualité de jeu entrevue par moments faisait espérer un meilleur sort, mais le football est ainsi fait et ne pardonne aucune demi-mesure.

Un bilan préoccupant et un avenir incertain

Au-delà de cette déroute, c'est l'ensemble des performances qui suscite l'inquiétude. En effet, finir 3e du groupe avec un handicap de points et de buts aussi significatif n'augure rien de bon pour la suite de la compétition, et cela même pour une équipe accoutumée aux hauts niveaux. Le défi pour les hommes de Jean-Louis Gasset sera de se relever psychologiquement et tactiquement pour envisager une possible, bien que peu probable, qualification.

Nous ne pouvons que souhaiter un retournement de situation favorable pour les Éléphants. Cependant, il est impératif de remettre en question l'approche et la stratégie mise en place pour que de tels résultats ne se reproduisent plus à l'avenir. Le football ivoirien doit tirer les enseignements nécessaires de cet épisode afin de rebâtir sur des bases plus solides.

Auteur Expert Sport

Fondateur de Stribet, je suis un passionné et un expert du sport, avec une attention particulière pour le football africain. En dehors de mes activités professionnelles, j'aime partager mes connaissances à travers des articles sur l'actualité du football africain.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *