Ces 25 joueurs africains qui ont gagné la Ligue des champions

Expert Sport
2 juin 2024
107 Vues

Le Real Madrid a remporté ce samedi la 15e Ligue des champions de son histoire face au Borussia Dortmund (2-0). Le Marocain de la Casa Blanca, Brahim Diaz, a ainsi ajouté son nom à la prestigieuse liste des footballeurs africains ayant remporté la coupe aux grandes oreilles.

L'Afrique, avec sa richesse de talents footballistiques, a produit des joueurs qui ont su s'imposer au plus haut niveau. Leurs réalisations ont non seulement rehaussé la réputation du football africain, mais ont également contribué à briser les barrières et à démontrer que les joueurs africains pouvaient rivaliser avec les meilleurs du monde. Découvrons ensemble qui sont ces 25 footballeurs africains à avoir remporté la plus prestigieuse des compétitions européennes.

NB : avant 2018, les statistiques sont celles fournies par l'UEFA, qui ne prend en compte que les joueurs qui ont participé à la finale.

Le Ghanéen Ibrahim Tanko (Borussia Dortmund, 1996/97), le Camerounais Geremi Njitap (Real Madrid, 1999/2000 et 2001/02), le Sénégalais Salif Diao (Liverpool FC, 2004/05) et le Kényan McDonald Mariga (Inter Milan, 2009/10) ne sont ainsi pas considérés comme des vainqueurs par l'instance européenne.

Bruce Grobbelaar (Zimbabwe)

Bruce Grobbelaar (Zimbabwe), alors portier des Reds, a marqué l'histoire en devenant la même année le premier Africain à jouer et à remporter une finale de Ligue des champions. C'était lors de la finale opposant l'AS Roma et Liverpool FC en 1983/84 (1-1, 4-2 tab à 2). Hélas, l'année suivante, lors de la finale contre la Juventus en 1984/85 (défaite 1-0), il a aussi été le premier joueur africain à en perdre une. Mais il restera à jamais le pionnier africain à avoir remporté ce prestigieux titre continental.

Rabah Madjer (Algérie)

Rabah Madjer a écrit une page mémorable de sa carrière en remportant la Ligue des champions avec le FC Porto lors de la saison 1986/87. Lors de la finale face au Bayern Munich (2-1), l'international algérien (86 sélections, 28 buts) a inscrit son nom dans la légende en devenant le premier africain à marquer en finale de la Ligue des champions. Et quel but ! Il avait donné la victoire à son équipe d'une fantastique et improbable talonnade qui porte désormais son nom.

Abedi Pelé (Ghana)

Abedi Pelé, star de l'époque du Ghana (73 sélections, 19 buts), a remporté la Ligue des champions avec l'Olympique de Marseille lors de la saison 1992/93. En finale, les Olympiens avaient triomphé sur un score de 1-0 contre l'AC Milan, grâce à un but de la tête de Basile Boli sur un corner du natif d'Accra, qui a par ailleurs remporté trois Ballons d'Or africains consécutifs entre 1991 et 1993. Cela a fait de lui une véritable icône du football africain à cette époque.

Abedi Pelé, Basile Boli, OM
© Iconsport

Finidi George (Nigeria)

Finidi George, ancien milieu de terrain offensif des Super Eagles (62 sélections, 6 buts), a remporté la Ligue des champions avec l'Ajax Amsterdam lors de la saison 1994/95. Son talent et sa détermination avaient joué un rôle clé dans la réussite de l'équipe, qui a remporté la finale contre l'AC Milan (1-0). Il avait joué l'intégralité de la rencontre. L'année suivante, il disputera de nouveau une finale de Ligue des champions avec l'Ajax Amsterdam, cette fois perdue face à la Juventus Turin (1-1, 2 tab à 4).

Nwankwo Kanu (Nigeria)

Le célèbre Nwanko Kanu, pas encore 19 ans à l'époque, était lui aussi de l'aventure lors de l'épopée de l'Ajax en 1994-1995. Ce grand attaquant, au sens propre comme au sens figuré, était entré en jeu à la place d'un certain Clarence Seedorf à la 53ème minute. Il avait vu Patrick Kluivert crucifier Sebastiano Rossi (83ème), le portier adverse, et ainsi offrir la coupe aux grandes oreilles au peuple Blanc et Rouge. L'année suivante, il jouera la finale en intégralité face à la Juventus (1-1, 2 tab à 4) mais devra se contenter de la médaille de finaliste en guise de récompense. Malgré sa longue carrière achevée en 2012, il ne regoûtera jamais aux joies d'une finale de Ligue des champions.

Samuel Kuffour (Ghana)

Samuel Kuffour, célèbre défenseur ghanéen (59 sélections, 3 buts), a évolué onze saisons au Bayern Munich. En 2001, alors âgé de 24 ans, il a joué un rôle essentiel dans la victoires des Bavarois en Ligue des champions. En finale, l'équipe allemande était venue à bout de Valence (1-1, 5 tab à 4). Kuffour n'était pas des tireurs lors de la fatidique séance, mais il avait disputé l'intégralité de la rencontre au stade Giuseppe-Meazza (Milan).

Benni McCarthy (Afrique du Sud)

Benni McCarthy était un excellent footballeur. Auréolé de 80 capes pour 32 buts avec l'Afrique du Sud, il a également réalisé une carrière en club accomplie. En guise de point d'orgue ? Cette victoire en Ligue des champions 2003-2004, avec le FC Porto. Lors de la finale face à l'AS Monaco (0-3), Benni était entré en jeu à la 78ème minute à la place du brésilien Derlei, participant ainsi à la fête. Plus tôt dans le tournoi, il avait inscrit un but décisif contre Manchester United lors des 1/8ème de finale aller (1-1). En poules, il avait mis un doublé face au Partizan Belgrade (2-1).

Djimi Traoré (Mali)

Comment oublier ce bon vieux Djimi Traoré ? Malgré une éphémère carrière internationale avec le Mali (6 sélections, 1 but), le latéral gauche passé par l'OM à la fin de sa carrière a surtout disputé 141 matchs (1 but) avec Liverpool entre 1999 et 2006. En 2005, il remporte la Ligue des champions avec les Reds lors d'une finale mémorable contre le Milan AC, qu'il dispute en intégralité. Malgré un déficit de trois buts à la mi-temps, le club anglais avait réussi à revenir et à s'imposer aux tirs au but (4-2). Cette victoire a fait de Traoré le premier joueur malien à remporter cette compétition.

Samuel Eto'o (Cameroun)

Samuel Eto'o, l'emblématique footballeur camerounais, a gravé son nom dans l'histoire de la Ligue des champions en remportant le prestigieux trophée à trois reprises (un record pour un Africain !). Il a d'abord triomphé avec le FC Barcelone lors des saisons 2005/06 (victoire 2-1 contre Arsenal) et 2008/09 (victoire 2-0 contre Manchester United). Il a à chaque fois marqué un but, faisant de lui le meilleur buteur africain en finale de LDC. Il a ajouté une autre victoire à son palmarès avec le succès de l'Inter lors de la saison 2009/10 face au Bayern Munich (2-0). Il n'avait pas marqué cette fois-là mais avait délivré une passe décisive pour l'argentin Diego Milito. Sinon, il est avec ses 33 buts, le troisième meilleur buteur africain de l'histoire de la Ligue des champions.

Samuel Eto'o, Inter
© Iconsport

Yaya Touré (Côte d'Ivoire)

Le milieu relayeur Yaya Touré, légende de la Côte d'Ivoire (102 sélections, 19 buts), est notamment connu pour son long passage du côté de Manchester City, entre 2010 et 2018 (316 matchs, 79 buts). Mais avant de marquer de son empreinte le club des Citizens, il a évolué, avec brio, du côté du FC Barcelone. En 2009, il remportait un sextuplé historique, dont une Ligue des champions. Titulaire, il joue 12 rencontres lors cette édition victorieuse et dispute l'intégralité de la finale au poste de défenseur central face à Manchester United (2-0).

Auteur Expert Sport

Fondateur de Stribet, je suis un passionné et un expert du sport, avec une attention particulière pour le football africain. En dehors de mes activités professionnelles, j'aime partager mes connaissances à travers des articles sur l'actualité du football africain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *