Gilbert Kadji : « S’il faut aller jusqu’au TAS, on ira jusqu’au TAS. »

Expert Sport
14 juin 2024
164 Vues

Gilbert Kadji, président de la réputée Kadji Sport Academy (KSA), a pris la parole lors d'une conférence de presse à Douala ce jeudi pour clarifier certaines questions urgentes. Cette sortie publique fait suite à sa récente suspension de cinq ans. En effet, le club qu’il dirige a été rétrogradé de deux divisions pour forfait général, une décision de la Commission d’homologation et de discipline du Littoral qui a ébranlé le milieu du football.

Déterminée à ne pas laisser cette affaire sans réaction, l'administration de la KSA a fait appel de cette décision pour mieux comprendre les raisons. Selon le président, ‘’l’heure est grave’.

On ne peut pas mettre en péril l’avenir de 400 jeunes l’année prochaine. Nous sommes obligés de nous battre pour ces jeunes. Nous avons fait appel. S’il faut aller jusqu’au TAS, on ira jusqu’au TAS. J’ai écrit personnellement au SG sur son WhatsApp. Pas de réponse. Je ne conçois pas que dans une fédération, le SG ne soit pas en relation avec le président. C’est comme ça que fonctionne une fédération. On se pose beaucoup de questions. Que recherche-t-on ? Une fédération est là pour le développement du football. Une fédération s’occupe d’abord du football amateur.

Gilbert Kadji, président KSA

La Kadji Sport Academy n’est pas une académie ordinaire. Elle a contribué pendant des décennies à former de nombreux jeunes talents, dont plusieurs sont devenus internationaux. Depuis le début de cette affaire, la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) n’a pas réagi publiquement.

Table des matières

FAQ

1. Pourquoi Gilbert Kadji a-t-il été suspendu ?

Gilbert Kadji a été suspendu pour cinq ans en raison de la rétrogradation de son club de deux divisions pour forfait général par la Commission d’homologation et de discipline du Littoral.

2. Qu'est-ce que la Kadji Sport Academy (KSA) ?

La Kadji Sport Academy est une institution réputée qui a formé de nombreux jeunes talents au fil des décennies, dont certains sont devenus des internationaux.

3. Quelle est la réaction de la KSA à cette suspension ?

L'administration de la KSA a fait appel de la décision de suspension et est prête à porter l'affaire jusqu'au Tribunal Arbitral du Sport (TAS) si nécessaire.

4. Pourquoi la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) n’a-t-elle pas réagi ?

Jusqu'à présent, la Fécafoot n'a pas fait de déclaration publique concernant cette affaire.

Conclusion

La situation de la Kadji Sport Academy est complexe et suscite de nombreuses questions dans le milieu du football camerounais. Les actions à venir, notamment l'appel et la possible intervention du Tribunal Arbitral du Sport, joueront un rôle crucial dans la résolution de ce conflit. La décision à prendre sera déterminante pour l'avenir des jeunes talents de la KSA et pour le développement du football amateur au Cameroun.

source

Auteur Expert Sport

Fondateur de Stribet, je suis un passionné et un expert du sport, avec une attention particulière pour le football africain. En dehors de mes activités professionnelles, j'aime partager mes connaissances à travers des articles sur l'actualité du football africain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *