Mahrez critiqué par belmadi : tensions avant la can 2023 ?

admin
31 janvier 2024
65 Points de vue
https://www.afrik-foot.com/algerie-mahrez-belmadi-critique-can-2023

L’élimination précoce de l’équipe d’Algérie au premier tour de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2023), pour la deuxième année consécutive, a été accueillie avec déception et interrogation par les passionnés du ballon rond. Riyad Mahrez, le capitaine des Fennecs et étoile de Manchester City, a exprimé sa perplexité face à cette contre-performance récurrente. Son commentaire énigmatique sur la qualité des joueurs et l’expertise du coach, Djamel Belmadi, a alimenté les spéculations quant à de possibles dessous critiques de la gestion de l’équipe.

Des déclarations ouvertes à interprétation

Suite à l’atterrissage de l’avion ramenant les Fennecs à leur patrie, Mahrez s’est vu confronté aux questions de la presse locale concernant les déboires algériens dans le tournoi. « On avait quand même de bons joueurs, on a quand même un super coach », a-t-il déclaré, sans toutefois réussir à diagnostiquer le mal profond qui a entravé leur parcours. Ces paroles, plutôt ambiguës, ont été perçues par certains observateurs comme une subtile critique à l’égard des choix opérés par Belmadi, notamment en ce qui concerne la sélection des joueurs.

En tant que rédacteurs experts, ayant une expérience de plus d’une décennie et suivant de près l’actualité sportive, nous voyons dans ces mots le reflet d’une possible frustration interne, masquée derrière le respect public pour la figure de l’entraîneur. Pourtant, Djamel Belmadi, lui-même, a été un pilier de soutien pour Mahrez tout au long de la compétition, ce qui laisse présager que ces déclarations pourraient aussi être une référence détournée aux aléas tels que les blessures, qui ont inéluctablement affaibli l’effectif, à l’image de celle du néo-international Amine Gouiri.

Les choix de belmadi questionnés

Le choix des hommes constitue souvent le cœur des interrogations lorsqu’une équipe au potentiel solide, telle que l’Algérie, trébuche prématurément dans une compétition. Belmadi, après une aventure nuancée à la tête des Verts, a fait des sélections qui ont soulevé des sourcils, particulièrement dans le cas d’absences notables telles que Saïd Benrahma de West Ham, écarté pour des raisons disciplinaires, et Andy Delort, l’ancien attaquant de Nantes, non convoqué depuis mars 2023. Ces choix ont-ils pesé dans la balance de l’insuccès algérien ? Cette question reste ouverte à débat, surtout avec un effectif pratiquement complet, mis à part trois ou quatre joueurs près.

Les aficionados de la CAN, ainsi que nous-mêmes, avouons être intrigués par les résultats inattendus de cette compétition, comme le révèlent également d’autres rencontres surprenantes, telles que le match Maroc vs Zambie, dont les compositions ont pris de court bon nombre de pronostiqueurs. De telles surprises font partie intégrante du charme de ce tournoi et de l’incertitude qui entoure chaque confrontation sportive.

Un capitaine face à son avenir en sélection

La critique, implicite ou non, de Mahrez souligne également une réflexion à propos de son propre avenir avec les Fennecs. Après une déception répétitive, la perspective de changement semble poindre dans son esprit, tandis que le futur de l’équipe se dresse face à des choix délicats à opérer. La performance d’une équipe est l’assemblage complexe de nombreux facteurs, allant d’une stratégie pertinente à une cohésion indéfectible, en passant par la forme et la conviction de chaque individu la composant.

L’adresse des joueurs, la stratégie déployée et les décisions du management sont constamment sous le feu des projecteurs, tout particulièrement lorsqu’il s’agit d’un événement d’une ampleur telle que la CAN. Rappelons que les répercussions d’une compétition ne s’arrêtent pas aux frontières du terrain mais résonnent à travers tout le continent, comme ce fut le cas lors de la récente controverse mise en lumière par Eto’o vs. Song. Les enjeux sont aussi vastes que passionnants et doivent être pris en considération à chaque tournant décisif.

Poursuivre sur ce chemin sinueux, ajuster les tactiques ou opter pour un renouvellement plus radical, telles sont les questions d’ampleur qui se posent désormais à la sélection algérienne. Les réponses, elles, dépendront de la sagesse et de la vision à long terme de ceux qui tiennent les rênes de cette équipe au riche potentiel.

Auteur admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *