Roger Milla dénonce l’ingérence dans les affaires de la fédération

Expert Sport
9 juin 2024
50 Vues

Roger Milla a longtemps eu une sensibilité à extravagance de celui qui est désormais le Président de la Fécafoot. Alors que Samuel Eto’o était joueur et capitaine des Lions Indomptables, il avait souvent mailles à partir avec Iya Mohamed. Roger Milla, encore conscient des enjeux, ne se gênait pas pour mettre en garde son jeune compatriote.

Autre temps, autres moeurs. Assis sur des entrées financières multiformes, Samuel Eto’o peut payer des pensions à autant d’anciens joueurs qu’il peut. Et justement, Roger Milla en ferait partie. On estime qu’il émarge, selon le lanceur d’alerte Boris Bertolt, à une manne de 50 millions FCFA par année. De quoi garantir fidélité ?

Après le match contre le Cap-Vert ce samedi, Roger Milla a été interrogé par la CRTV. S’il s’est empressé à féliciter les joueurs, il insiste que Samuel Eto’o doit gérer seul les affaires de la fédération.

 » On peut tout simplement féliciter les joueurs. Si on joue comme ça tout le temps on a pas de difficultés. Mais il faut que les gens arrêtent de faire n’importe quoi! Les gens n’ont pas le droit de s’ingérer dans les choses de la fédération ! Le peuple n’a jamais lâché les lions indomptables. Il y’a eu il un malentendu qui on espère s’arrangera « , explique le vieux lion.

Redaction Camfoot

FAQ

Pourquoi Roger Milla critique-t-il les ingérences dans la Fécafoot?

Roger Milla critique les ingérences car il croit que Samuel Eto'o doit gérer les affaires de la fédération sans interférence extérieure.

Quel est le montant estimé que reçoit Roger Milla en pensions chaque année?

Selon Boris Bertolt, Roger Milla reçoit environ 50 millions FCFA par an.

Quels sont les points sur lesquels Roger Milla insiste après le match contre le Cap-Vert?

Il insiste sur la nécessité de féliciter les joueurs et de laisser Samuel Eto'o gérer la fédération sans ingérence.

Conclusion

Roger Milla reste un personnage influent dans le monde du football camerounais et ses propos sur la gestion de la Fécafoot par Samuel Eto'o montrent une volonté claire de voir une fédération indépendante et bien administrée. Tandis que les défis persistent, le soutien inconditionnel et les critiques constructives de figures emblématiques comme Milla sont essentiels pour le progrès du football national.

Auteur Expert Sport

Fondateur de Stribet, je suis un passionné et un expert du sport, avec une attention particulière pour le football africain. En dehors de mes activités professionnelles, j'aime partager mes connaissances à travers des articles sur l'actualité du football africain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *