Scandale à la can 2023 : la réponse cinglante de thiam à rothen fait des vagues !

admin
2 février 2024
69 Points de vue
CAN 2023 : vive réplique de Thiam à Rothen !

La Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2023 se déroule en Côte d’Ivoire et elle est déjà qualifiée par beaucoup comme l’une des éditions les plus exaltantes de l’histoire. L’engouement est à son comble avec un spectacle footballistique qui dépasse largement les attentes. De l’avis général, entre infrastructures flambant neuves et une qualité de jeu impressionnante, cette compétition mérite amplement les louanges qui lui sont adressées. Toutefois, un avis discordant buzze actuellement sur les réseaux sociaux, celui de Jérôme Rothen, ancien international français et consultant sportif, dont les commentaires sur le niveau de la compétition n’ont pas échappé aux réactions tranchées.

Diversité des résultats et suspense au rendez-vous

Cette édition de la CAN, c’est le théâtre d’un football imprévisible, où chaque match peut révéler son lot de surprises. Le tableau des équipes en huitièmes reflète cet état de fait, témoignant d’une compétition où l’incertitude prédomine. Votre équipe a-t-elle sa place en 8e ? Découvrez-le !. Nous assistons à un vrai bouleversement des hiérarchies établies, avec par exemple des équipes comme la Namibie et l’Angola qui font montre d’une vitalité remarquable. Ce constat est partagé par le journaliste chevronné Christian Kabeya, qui souligne la contribution significative des “petites” équipes à la dynamique générale de la compétition. Leur présence n’est plus anecdotique; elles imposent aux géants du football africain un véritable défi stratégique et technique.

Un pan entier de notre amour pour le ballon rond réside dans cette capacité à nous tenir en haleine, et c’est avec un intérêt accru que nous suivons les évolutions de cette CAN. La disparition prématurée des figures de proue telles que Sadio Mané et Mohamed Salah, les joueurs stars attendus, n’a fait qu’ajouter à l’intensité dramatique de la compétition. C’est aussi cela, le football : l’imprévisible force à redéfinir en permanence le terme “favori”.

Le débat sur la qualité de la can 2023

Mais que serait un grand événement sportif sans son lot de controverses ? Jérôme Rothen, qui participe activement au débat sportif en tant que consultant, a exprimé des doutes sur la qualité de cette CAN, allant même jusqu’à remettre en question son statut de “meilleure” CAN. Nos confrères et nous-même, en tant que rédacteurs experts en sport et passionnés de pronostics et paris sportifs, avons une perspective bien différente. Nous voyons dans cette CAN un renouvellement bienvenu et une certaine audace qui alimente le spectacle. L’intervention de Brahim Thiam, consultant reconnu, reflète cette opposition d’opinions quand il reprend Rothen de volée, suggérant que ce dernier n’a peut-être pas assisté à tous les matches pour se forger une opinion si tranchée et remet en contexte sa préférence pour d’autres tournois jugés moins enthousiasmants.

Ce genre de joute verbale attise l’intérêt médiatique et soulève des questions essentielles sur les attentes et les préjugés qui prévalent dans le monde sportif. Nous avons affaire ici à une CAN qui brouille les pistes, et qui invite, au-delà du spectacle, à une réflexion sur la capacité de jugement des observateurs du football.

Performance et consécration des talents africains

Parlons des talents qui ont su tirer leur épingle du jeu dans cette compétition, à commencer par Victor Osimhen. Le meilleur joueur africain en titre n’a pas encore brillé à la hauteur des attentes, mais son engagement envers le Nigeria, équipe qui a su gagner sa place parmi les favoris, force le respect. Le Nigeria et la Côte d’Ivoire, désormais privé de son entraîneur suite à une décision surprenante juste avant le quart de finale, se démarquent comme des challengers redoutables pour le titre. D’ailleurs, l’issue du parcours de la Côte d’Ivoire ne manquera pas de soulever des passions, le limogeage de son coach en plein milieu du tournoi ayant déjà créé un véritable choc. Est-ce que cette décision impromptue influera sur leur dynamique ?.

L’afect de ces compétiteurs, alliée à leurs contribles performances, souligne le fait que les talents africains, souvent relégués à un second plan dans les médias sportifs internationaux, sont des acteurs clés sur la scène mondiale. Éclipsant quelque peu les déceptions liées aux performances en deçà des attentes de certaines stars, cette mise en valeur du collectif et du travail d’équipe s’avère être un argument de poids pour les fervents défenseurs de cette édition de la CAN.

En tant que rédacteurs passionnés ayant plus de dix ans d’expérience dans le secteur sportif, nous avons scruté, analysé et pesé chaque détail de cette compétition. Et si quelque chose est à retenir, c’est que la CAN 2023 réaffirme, avec force et vivacité, la richesse du football africain. À ceux qui s’interrogent encore, rappelons que les pronostics sont souvent déjoués par l’audace et la persévérance, et cette édition nous le prouve une fois de plus. Côte d’Ivoire qualifiée, le Ghana hors jeu, qui l’aurait cru ?.

Nous laisserons la dernière note à ce tweet de @DembaDi75789256 qui exprime le sentiment de nombreux spectateurs : « Mais il raconte n’importe quoi ce Rothen ». Tandis que les uns célèbrent les performances des équipes moins attendues, d’autres doivent revoir leurs analyses à l’aune des réalités du terrain. Et le terrain, nous le savons, a toujours le dernier mot.

Auteur admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *