Song et le cameroun hors can 2023 : bell révèle le problème crucial !

admin
31 janvier 2024
65 Points de vue
https://www.afrik-foot.com/cameroun-song-elimination-can-2023-bell

Le coup de sifflet final lors du match opposant le Cameroun au Nigeria en huitièmes de finale de la CAN 2023 n’a pas seulement acté l’élimination des Lions Indomptables, mais a également ouvert la vanne des critiques acérées. La gestion de l’équipe par le sélectionneur Rigobert Song et les décisions de la Fédération camerounaise de football sous la houlette de Samuel Eto’o sont vivement remises en question, notamment par un nom prestigieux du football camerounais, Joseph-Antoine Bell.

Les choix controversés de rigobert song sous le feu des critiques

L’absence d’Eric Maxim Choupo-Moting du tournoi et la relégation d’André Onana sur le banc au profit de Fabrice Ondoa ont soulevé un tollé, à tel point que Joseph-Antoine Bell, icône du football camerounais et gardien de légende, n’a pas manqué de s’exprimer avec virulence sur les ondes de RFI. Il souligne l’incohérence perçue entre la qualité de l’effectif et son utilisation sur le terrain, en critiquant ouvertement les choix de Song. « C’est vous qui avez un joueur venant de Manchester United que vous mettez sur le banc pour en faire jouer un qui vient du Nîmes Olympique, en troisième division française », martèle Bell, en référence à la décision parfois incomprise de ne pas faire jouer André Onana dès le départ, une situation qui avait d’ailleurs été commentée en amont de la compétition dans notre article “Nigeria vs Cameroun : Ondoa ou Onana, qui gardera les buts ? Découvrez-le !“.

Il est intéressant de noter que ce vif débat sur les choix du sélectionneur, qui se matérialise aussi sur les réseaux sociaux, interroge non seulement sur les décisions techniques, mais également sur la vision à long terme pour l’équipe camerounaise. N’est-ce pas là un véritable symptôme d’une équipe en quête de cohérence et de résultats à la hauteur de son histoire ?

Bell dénonce une mise en avant abusive de la jeunesse en guise d’excuse

Au-delà des critiques tactiques, Joseph-Antoine Bell a aussi pointé du doigt l’argument souvent utilisé par Rigobert Song, notamment lorsqu’il évoque la jeunesse de l’effectif pour justifier les contre-performances. À cet effet, Bell rétorque et incite à une réflexion plus poussée sur la réalité actuelle de la sélection camerounaise : « Il faut arrêter de nous servir ce genre de choses. Il faut arrêter de prendre les gens pour des ignorants». Cette sortie expressive, loin de se noyer dans le chœur des récriminations, a été relancée par les propos de Bell concernant la nécessaire prise de conscience sur l’état de la sélection et l’importance de reconstruire sur des bases solides.

En nous appuyant sur nos plus de 10 ans d’expérience dans le suivi du football international, il nous apparaît que la rénovation de la sélection nationale pourrait nécessiter une véritable stratégie à long terme, au-delà des simples rotations de joueurs ou des changements ponctuels de staff technique. Afin d’atteindre à nouveau les sommets, la refondation doit être globale et impliquer tous les échelons du football national.

Fécafoot et samuel eto’o également visés par les critiques de bell

Joseph-Antoine Bell, connu pour son franc-parler, ne s’est pas arrêté aux décisions de Rigobert Song mais a élargi son tir à la Fécafoot, présidée par un autre de ses anciens partenaires en équipe nationale, Samuel Eto’o. Il accuse cette institution de nier les problèmes profonds qui minent l’équipe, et de ne pas reconnaître la gravité de la chute qu’a connue la sélection ces dernières années. Une franchise déconcertante mais nécessaire, selon Bell, pour que les responsables du football au Cameroun abordent la situation avec lucidité.

Tandis que certains pourraient arguer que les précédentes prestations, telles que l’incident relayé dans notre article “Alerte fan de foot : Eto’o et Onana, que s’est-il passé contre la Gambie ?“, ne sont que des coups de malchance, nous en tant qu’observateurs et adeptes des paris sportifs, percevons ces problématiques comme le reflet d’un mouvement de fond qui nécessite une véritable transformation.

Un appel pressant à la refondation du football camerounais

L’appel de Bell à une prise de responsabilité concerne non seulement les tactiques sur le terrain, mais aussi la gestion et la vision du football national. Cette critique, qui nécessairement secoue les hautes sphères du football camerounais, rappelle l’importance de la transparence et de l’humilité nécessaire dans l’analyse des déboires sportifs nationaux. La question de savoir si les appels à la reconstruction vont mener à des actions concrètes demeure cependant ouverte.

Dans notre rôle de chroniqueurs sportifs expérimentés, nous avons observé de nombreuses équipes nationales faire face à des phases de transition. Le Cameroun n’est pas une exception à la règle et, comme l’histoire du football l’a souvent démontré, les grandes équipes se reconstruisent sur les cendres des défaites. Le moment est donc peut-être venu pour la Fécafoot et ses dirigeants de saisir cette opportunité pour effectuer les changements nécessaires et faire face à une vérité parfois difficile à admettre. Seront-ils à la hauteur du légué-héritage de ces gloires passées ? Seul l’avenir le dira.

Auteur admin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *